Je suis une poupée gigogne – Armonia Zyra

« Je suis une poupée gigogne » délivre le témoignage d’un être né homme qui s’est révélé quelques année plus tard être une femme.

Je ne dirais pas combien d’années, car ma maman m’a appris qu’il est grossier de révéler l’âge d’une femme. Vous pouvez imaginer que le thème de ce livre plonge dans les racines des sentiments et apparences autour de son appartenance à un sexe ou à un autre. Cette question cruciale définit d’une certaine façon notre psyché et impacte logiquement la totalité de notre vie sociale. Vous pouvez imaginer, si vous vous êtes interrogé à un moment de votre vie sur votre genre (nous passons tous par-là), quel pourrait être votre désespoir en vous rendant compte que la nature (ou un être supérieur appelé Dieu, si vous y croyez) a mal répondu à cette question ?

C’est justement, ce qui est arrivé à Armonia Zyra. En face de toutes ses interrogations, une seule certitude lui est imposée la nature du sexe qu’elle a reçu à sa naissance. Malgré tous ses doutes, tous ses malaises, tous ses décalages par rapport à une normalité dans laquelle elle essaye de trouver sa place, cette réalité imposée la marque au fer rouge, dans son esprit et sa chair. Armonia va mal et ne peut que se détester de vivre dans un monde ou tout lui paraît faux. Où sa vie semble jouée comme dans une pièce de théâtre mal écrite par un auteur qui prend un malin plaisir à la torturer. Ou elle se bat chaque jour pour trouver sa place. Mais comment pourrait-elle comprendre la nature intrinsèque de son mal être ? Comment serait-il possible qu’elle puisse déceler la vérité ?

On pourrait se croire dans une fiction conspirationniste digne de Philip K Dick, mais elle est la réalité de million d’individus « transgenre » dont la première difficulté est celle de reconnaître qu’ils ne sont pas né du bon côté de la barrière. Les difficultés suivantes étant celles imposées par les parents, les amis, les amants, la société, les religions, les gouvernements… Car il faudra à Armonia une sacrée dose de courage et de résilience quand la vérité lui sera révélée pour devenir enfin la femme qu’elle a toujours été.

Si vous aimez le « pathos » et tous ces auteurs jouant grossièrement avec vos sentiments, passez votre chemin. Armonia Zyra délivre son témoignage en faisant preuve d’un certain recul, d’une certaine distance. C’est un point qui m’a un peu déstabilisé dans ma lecture car je m’attendais au contraire à être submergé par un tsunami d’émotions contradictoires qui m’auraient parues logiques lorsque l’on traite d’un tel sujet. Mais je comprends qu’Armonia ai eu à la fois envie de protéger une partie de son jardin secret en restant dans le cadre du factuel et ne voulait pas tomber dans le piège de l’exploitation de l’émotion trop souvent usée jusqu’à la corde.

Si ce livre vous prend aux tripes ce n’est pas l’utilisation de trucs d’auteur, mais par sa vérité crue et sans concession. Une lecture que je vous recommande.

A retrouver sur Amazon : http://amzn.eu/5zpDOO6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *